Saint-Victoret. 7 février 2016.

Faire le plein, dans l’église Saint-Pierre-ès-Liens, cela signifie tous les bancs occupés, des sièges rajoutés et des spectateurs debout depuis l’entrée de la nef. Et c’est aussi faire le plein de bonheur. L’action de bienfaisance initiée par Béatrice Tomasi et son Académie de Musique est devenue ces dernières années un rendez-vous culturel privilégié et de haute volée, grâce au généreux talent des artistes de la commune.

Ils ont charmé les anges, envoûté Saint-Pierre, et fait le ravissement de plus de 170 spectateurs. Des voix célestes, deux flûtes enchantées, un saxophone débridé, quatre mains agiles pour un piano, quatre guitares virtuoses et un répertoire brillant et renouvelé : l’alléchant programme a été exécuté de mains de maitres. Des maitres musiciens qui ont fait se lever plusieurs fois un auditoire subjugué.

Hervé Alvarez, président de l’Association «Œuvre d’entraide sociale de La Filosette », a vu sa marge de manœuvre quelque peu s’élargir. « Nous allons engager quelques menus travaux comme la réfection de la toiture du garage, l’entretien de certaines pièces, et aménager l’extérieur pour notre grand repas champêtre du 26 juin. » Ce jour de fête de la Saint-Pierre verra une procession partir de l’église pour rejoindre le couvent. Le 25 septembre, celui-ci accueillera également un vide-greniers. Pour mener à bien son projet de maintenir le patrimoine que représente le couvent diocésain, et y maintenir des sœurs dévouées à la paroisse, l’association, qui compte actuellement 35 membres, en accueillerait volontiers de nouveaux. Il n’en coûte que 10 € pour y adhérer, mais rien n’interdit une plus grande générosité.

Pour remercier tous les participants à cette journée de bienveillance, l’assistance s’est transportée dans la bonne humeur jusqu’à la salle Guynemer pour un goûter crêpes, sagement arrosé.

Pour adhérer à l’association : 06 83 05 01 09.

 

Citylia Saint-Victoret.