« Ne pas laisser les enfants en dehors du jeu de tennis ». C’est une préoccupation constante depuis 20 ans de Jean-Pierre Fritz et du Tennis club de Saint-Victoret. Cette démarche s’est renforcée avec l’arrivée au club de Sandra Liotta qui a pris en charge cet aspect du club tout en se préparant à passer les qualifications de monitrice pour le sport adapté.

Avec 3 autres moniteurs, venus de Salon de Provence, Saint-Martin de Crau et Rognes, ils ont organisé l’Anim Tour Tennis Adapté 2017, un circuit dont la deuxième étape avait lieu au TC Saint-Victoret. Objectif :  faire découvrir une discipline peu pratiquée dans le milieu du handicap mental car elle nécessite des connaissances techniques spécifiques. Au-delà, il s’agit de fidéliser les structures sur les 4 événements proposés afin d’établir des conventions entre le club et les foyers ou les Instituts médicoéducatifs. Et en ligne de mire de la démarche, la mise en place d’une section Tennis adapté, enseignement individuel ou collectif, dans chacun des clubs. Les plus motivés et les plus doués de ces sportifs pourront être préparés aux championnats de France de Tennis adapté.

Partenaire naturel du circuit, le Comité 13 Sport Adapté a dépêché sur place deux agents spécialisés pour compléter l’encadrement. Les foyers St Raphaël, les Orangers, L’Astrée, l’Esat les Citronniers et les IME Mont Riant de Marseille et les Fauvettes de Vitrolles ont ainsi accompagné 34 participants, de 15 à 60 ans.

« La plupart des pathologies sont des déficiences intellectuelles et des troubles du spectre autistique » explique ainsi Ingrid qui connaît parfaitement les 7 membres de son équipe. Elle les côtoie au quotidien, qu’ils soient suivis à domicile ou en internat séquentiel, comme Rafida 14 ans, ou Sarah, 15 ans. Les problèmes communs de l’adolescence se surajoutent aux difficultés personnelles, mais toutes les deux ont affiché un magnifique sourire à l’idée de manier la raquette pour la première fois de leur vie.La météo favorable a embelli la matinée qui s’est prolongée jusqu’à un repas pris en commun.

Tennis club Saint-Victoret

L’importance de cette action a été soulignée par les officiels présents, Claude Piccirillo, Eric Léotard et Michel Civiale pour la municipalité et Véronique Lopez, représentante de la Ligue régionale.

Prochaine étape : Salon-de-Provence.