Car c’est déjà la douzième édition de ce marché pas tout à fait comme les autres. Traditionnellement placé le premier week-end qui suit le 11 novembre, car c’est toujours bon d’avoir des repères, il est chronologiquement le premier des marchés.

Cela lui confère l’avantage d’entrer tôt dans la magie de Noël, et d’anticiper sur la frénésie des achats de fin d’année avec des idées de cadeaux par milliers. Deuxième avantage, il est abrité dans le gymnase Hidalgo, pour les objets, et dans la salle Edith Piaf, pour la gastronomie festive. Et puis, troisième avantage, il est doté de nombreuses places de parking. Chaque marché a donc ses arguments, mais ceux de Saint-Victoret lui assurent chaque année d’une participation maximale en termes d’exposants et de visiteurs. Animation musicale, jeux gratuits pour enfants, buvettes et petites restaurations sur place, inauguration officielle et apéritif samedi vers 11h. Au fait, l’entrée est libre, contrairement à d’autres marchés. Reportage à suivre dans nos colonnes ce dimanche.

Gymnase Hidalgo et salle Edith Piaf, samedi 18 et dimanche 19, 10h-18h non-stop.